Une histoire d'amour franco-allemande & gourmande

ADRESSES

Le Stube Richelieu

31, rue de Richelieu 75001 PARIS

Accès :

Palais Royal Palais Royal Pyramides Pyramides

21 - 27 - 39 - 48 - 68 - 69 - 72 - 81 - 95

+ 33 (0)1 42 60 09 85

Mardi : 11h30 - 22h30

Mercredi : 11h30 - 22h30

Jeudi : 11h30 - 22h30

Vendredi : 11h30 - 22h30

Samedi : 11h30 - 22h30

Le Kiosque du Stube

Centre culturel Allemand
Goethe Institut 17, avenue Iéna 75016 PARIS

Accès :

Iéna Iéna

32 - 63 - 82

+33 (0)1 47 23 71 52

Lundi : 11h - 18h

Mardi : 11h - 18h

Mercredi : 11h - 18h

Jeudi : 11h - 18h

Vendredi : 11h - 16h

Samedi : 10h30-15h (sauf vacances scolaires)

Le Stube

Votre galette des rois vous attend au Stube !

Écrit par Domer, le 16 janvier 2014

galetteL’épiphanie est passée, et alors ? Un peu comme les vœux, la galette, on peut la manger tout le mois de janvier. Ca tombe plutôt bien, surtout pour ceux d’entre vous qui apprécient la pâtisserie du Stube : la meilleure pâtisserie allemande et autrichienne à Paris. Gerhard vous a préparé une galette aux griottes à consommer sans modération : un vrai délice !

Catégories : Evénement / Le Stube / Spécialités allemandes

Soyez le premier à laisser un commentaire

L’Oktoberfest 2016 au Stube

Écrit par Le Stube, le 29 septembre 2016

menu-oktoberfest

L’édition 2016 de l’Oktoberfest à Munich bat son plein. A l’occasion de cette grande fête conviviale et populaire, Gerhard Weber, le chef du Stube vous a concocté un menu spécial Oktoberfest, composé de recettes bavaroises et allemandes.

Entrée :             Brezel, Landjäger, Liptauer

Plat :                   Weisswurst, Chou rouge ou Choucroute, Knödel

Dessert :            Forêt Noire ou Apfelstrudel

Menu Entrée, Plat et Dessert 19€ (boisson en sus)

A la façon d’une assiette apéritive, de la saucisse sèche fumée, également connue sous le nom de gendarme et du Liptauer, à base de fromage blanc, oignons et paprika à tartiner sur le bretzel. En plat, la traditionnelle saucisse blanche munichoise, servie pochée, est accompagnée de petits Knödel de pomme de terre et de chou rouge ou de choucroute au choix sans oublier la fameuse moutarde sucrée. Et pour finir en douceur, vous aurez le choix entre la Forêt Noire et l’Apfelstrudel, deux grands classiques de la pâtisserie germanique. En accord avec votre repas, le Stube vous propose si vous le souhaitez deux bières blanches munichoises : la Erdinger en bouteille ou la Franziskaner à la pression.

Pour vous mettre dans l’ambiance, une chronique de l’Oktoberfest comme si vous y étiez… A l’origine de cette fête, il y eu le mariage princier de Louis Ier avec Thérèse de Saxe-Hildburghausen le 12 octobre 1810 sur le pré de Thérèse (la Wiesn pour les initiés). Désormais décalée au mois de septembre pour bénéficier d’une météo plus clémente, les préparatifs débutent en juillet avec le montage des tentes. Un sacré chantier pour accueillir en 3 semaines plusieurs millions de visiteurs. Afin d’inaugurer l’Oktoberfest, le maire de Munich prononce cette phrase rituelle, «O’ zapft is», après avoir mis en perce le premier tonneau de bière. La fête peut alors commencer. La bière, servie par de robustes serveuses dans des chopes d’1 litre, coule à flots sous les chapiteaux au son des fanfares.

C’est la fête de la bière mais pas seulement car l’Oktoberfest est avant tout une fête historique et traditionnelle, célébrée même par les plus jeunes. Tous les mardis, c’est le jour des enfants. Ceux-ci, revêtus de leur tenue traditionnelle, Lederhose pour les garçons, Dirndl pour les filles, viennent profiter en famille des manèges car c’est cela aussi l’Oktoberfest, une gigantesque fête foraine avec une grande roue aux couleurs de la Bavière, trônant en son centre. L’Oktoberfest est bien sûr un lieu de divertissement mais c’est aussi un rendez-vous professionnel incontournable pour de nombreuses entreprises allemandes qui réservent des tables entières afin d’inviter leurs clients ou leurs salariés. Dans certaines tentes, vous pourrez croiser des stars allemandes du cinéma, de la chanson sans oublier les joueurs du FC Bayern.

Vous l’avez compris, chacun vit la fête de la bière à sa manière. Alors rejoignez-nous au Stube à l’occasion de l’Oktoberfest pour un voyage culinaire en direction de la Bavière. L’opportunité de découvrir ou de redécouvrir un assortiment de spécialités bavaroises et allemandes. Le menu Oktoberfest du Stube est servi midi et soir du mercredi 28 septembre au samedi 15 octobre au Stube Richelieu. A bientôt au Stube!

Catégories : Evénement / Le Stube / Spécialités allemandes

Soyez le premier à laisser un commentaire

L’histoire franco-allemande du Stube

Écrit par Le Stube, le 19 janvier 2017

Les Weber au Stube

A l’occasion de la journée franco-allemande 2017, découvrez la véritable histoire d’amour franco-allemande et gourmande du Stube. Sylvie Weber vous raconte l’histoire de sa famille.

De la Pâtisserie Viennoise au Stübli

Photo Mariage Claudine et Werner

Dans les années 50 déjà, le père et la mère de Sylvie œuvrent pour le rapprochement des deux pays. Werner Blum est allemand et vit avec ses parents pâtissiers dans une petite ville du Palatinat. Claudine est française et part faire un séjour en Allemagne chez sa correspondante. Celle-ci n’est autre que la cousine de Werner Blum. Claudine et Werner tombent éperdument amoureux, se marient en Allemagne et leur premier enfant, un petit garçon, nait en 1954. Mais à cette période, il n’est pas facile d’être un couple franco-allemand. Plutôt que de reprendre l’affaire familiale, les jeunes mariés décident de partir en France même si Werner ne parle pas un mot de français. A peine arrivés, ils ouvrent en 1956 la Pâtisserie Viennoise, première pâtisserie allemande à Paris dans le 17ème arrondissement. Au départ, ils se cantonnent à la pâtisserie française mais les clients leur réclament des spécialités sucrées d’outre-Rhin. Ils se lancent alors dans les pâtisseries allemandes et autrichiennes. Un succès qui ne se démentira plus. La petite Sylvie nait à Paris et vit avec ses parents et son frère au-dessus de la pâtisserie. Elle se destine à des études d’informatique mais la vie en décide autrement. Après le décès de son papa, elle intègre l’entreprise familiale pour prêter main forte à sa maman. La pâtisserie se développe avec un salon de thé à l’étage. A la carte, des gâteaux bien sûr mais quelques spécialités salées font également leur apparition.  La pâtisserie viennoise devient le Stübli.

Du Stübli au Stube

Originaire d’une famille de boulangers allemands, Gerhard Weber arrive en France en 1986 pour travailler au Stübli pendant 6 mois. Il rencontre Sylvie… et ne repart pas. Ils se marient, fondent une famille et reprennent ensemble les rênes du Stübli. En 1991, ils créent une boutique traiteur en face de la pâtisserie, sont présents sur les marchés de Noël en région parisienne et l’activité du Stübli augmente considérablement avec pas loin de 35 employés. Puis arrive le moment où un besoin de changement se fait sentir. Ils vendent alors le Stübli pour créer en 2010 le Stube, un concept de gastronomie franco-allemand plus novateur. La suite vous la connaissez… Gerhard, artiste inspiré, utilise son savoir-faire et sa connaissance des 2 pays pour vous proposer des créations gourmandes réunissant le meilleur des deux cultures comme ce Holländer Kirsch Schnitten dont nous avions parlé dans un précédent article.

Longue vie au Stube et longue vie à cette belle histoire d’amour franco-allemande et gourmande !

Petit rappel historique de la journée franco-allemande

Le 22 janvier 1963, Charles de Gaulle et Konrad Adenauer signent le traité de l’Elysée, symbole de la réconciliation et de l’amitié franco-allemande. Et depuis 2003, chaque année le 22 janvier se tient la journée franco-allemande. Celle-ci permet de découvrir la langue et la culture du pays voisin mais aussi d’informer les jeunes sur les programmes d’échanges, les possibilités d’études et d’emploi dans le pays partenaire.

Catégories : Historique / Le Stube

Soyez le premier à laisser un commentaire

Les traditions du Nouvel An

Écrit par Le Stube, le 4 janvier 2018

La galette des rois du Stube

En début d’année, les traditions sont nombreuses en Allemagne. Durant la première semaine, on rend visite à ses proches pour échanger ses vœux et leur souhaiter une bonne année. Il est fréquent d’offrir des porte-bonheurs sous forme de chocolat ou de pâte d’amande. Les sujets les plus fréquemment représentés sont le ramoneur, le trèfle à 4 feuilles, la coccinelle ou encore le petit cochon qui symbolisent la chance, la prospérité, la fertilité, …

Le jour de l’Epiphanie en Allemagne et en Autriche, les enfants vont chanter de maison en maison afin de protéger et de bénir les habitants. Ils sont alors récompensés par de l’argent et des confiseries. Le même jour en France est couronné de gourmandise avec la tradition de la galette des rois.

Comme chaque année, Gerhard Weber le chef du Stube, vous propose au mois de janvier ses galettes savoureuses et dorées confectionnées avec passion. La galette des rois du Stube est déclinée en 3 versions pour satisfaire tous les gourmands :

galettes-griottes

La galette aux griottes fruitée et légère

Pâte feuilletée croustillante fourrée d’un fond de préparation aux amandes et de griottes légèrement acidulées

La galette aux amandes traditionnelle et généreuse

Pâte feuilletée croustillante fourrée d’une crème d’amandes au marzipan légèrement parfumée au rhum

La galette au praliné pour toujours plus de gourmandise

Pâte feuilletée croustillante fourrée d’une fine couche de praliné et recouverte de Streusel

Bien entendu, une fève est cachée dans chacune de nos galettes. Les galettes du Stube vous sont proposées en 4 tailles : 2, 4, 6 et 8 parts. Les galettes des rois sont disponibles du 5 au 27 janvier 2018 au Stube Richelieu. Les galettes sont également disponibles à la part ou sur commande au kiosque du Goethe Institut. Afin de garantir la disponibilité de nos produits, nous vous invitons à passer vos commandes par téléphone ou par mail.

Alors à bientôt au Stube. Et puisse cette nouvelle année vous porter chance. Viel Glück und Gesundheit im neuen Jahr !

Catégorie : Le Stube

Soyez le premier à laisser un commentaire

Les Pâques Orthodoxes inspirent le Stube

Écrit par admin, le 22 avril 2013

Une Pâque succède à une autre ! Quelques semaines après la Pâques catholique, place aux Pâques orthodoxes qui seront célébrées le 5 mai, soit dans deux semaines. Mais pas la peine d’attendre le grand jour, le Stube vous propose déjà ses délicieuses spécialités, à découvrir ou à redécouvrir…

Notre délicieux Koulitch

Notre délicieux Koulitch

Le Koulitch

Ses inconditionnels le guettaient. Il est arrivé ce week-end pour leur plus grand plaisir. Le Koulitch est l’une des recettes propre aux Pâques orthodoxes. Il s’agit d’une délicieuse brioche aux fruits confits et aux amandes, parfumée à la cardamone. Ce qui en fait le meilleur Koulitch de Paris ? Chut… Le secret est bien gardé par Gerhard !

Catégories : Evénement / Le Stube

Il y a 1 commentaire

Les musées autour du Stube Goethe

Écrit par Le Stube, le 14 septembre 2018

AFFICHE LE STUBE GOETHE

Grâce au Stube Goethe, vous pouvez allier culture et gastronomie dans le 16ème arrondissement de Paris. Vous connaissez l’histoire du kiosque du Stube qui accueille élèves, professeurs et visiteurs du Goethe Institut avenue d’Iéna à Paris. Mais savez-vous qu’il existe au moins 5 musées à proximité immédiate du Stube Goethe ? Voilà de quoi en faire votre cantine après une visite culturelle !

Musée national des arts asiatiques – Guimet 

Le plus grand musée d’Europe consacré aux arts asiatiques dans un bâtiment du 19eme siècle rénové de manière contemporaine.

Palais Galliera 

Le musée de la mode de la ville de Paris avec des expositions mettant en scène les collections du musée. En travaux actuellement, réouverture prévue fin 2019.

Palais de Tokyo

Ce bâtiment des années 30 abrite deux musées. Dans l’aile ouest, un centre de création et d’art contemporain. Dans l’aile est, le musée d’art moderne de la ville de Paris (lien) consacré à l’art moderne et contemporain des XXème et XXIème siècles.

Musée Yves Saint Laurent Paris

Ouvert en 2017, ce musée installé dans la maison de couture du créateur expose son œuvre sous forme de rétrospectives et d’expositions temporaires.

Après la visite de l’un de ces musées, offrez-vous une pause gourmande au kiosque du Stube à l’intérieur du Goethe Institut où vous pourrez déguster nos spécialités germaniques à emporter ou sur place. Dans le hall d’entrée du Goethe Institut, vous trouverez un espace convivial de restauration rapide et en cette fin d’été, vous pourrez profiter de la cour ombragée, bien au calme. Notre kiosque vous propose une carte de spécialités allemandes, reprenant les classiques du Stube Richelieu avec des plats salés, sucrés et des formules à prix doux.

A l’heure du déjeuner, des plats Imbiss et gourmands tels la célèbre Currywurst, les Frikadellen mais aussi la choucroute, le strudel à la viande ou le Koulibiac. Chaque semaine, de nouvelles suggestions vous sont proposées sans oublier les sandwichs chauds, tartes salées, soupes, salades et bien sûr les bretzels tout frais !

A l’heure du goûter, vous fondrez pour nos spécialités de desserts et gâteaux maison allemands et autrichiens comme l’incontournable Forêt Noire, la Sachertorte, le gâteau au fromage blanc, l’Apfelstrudel, les tartes aux fruits de saison et streusel, la Linzertorte ou bien encore le gâteau au pavot. Vous accompagnerez votre part de gâteau d’une boisson chaude ou fraiche en fonction de la saison. Vous pourrez également repartir avec nos gâteaux entiers sur commande.

Le kiosque du Stube est ouvert du lundi au jeudi de 11h à 18h, le vendredi de 11h à 16h et le samedi de 10h30 à 15h (sauf pendant les vacances scolaires). Il peut également être ouvert en nocturne en fonction de la programmation culturelle du Goethe Institut. Bis bald au Stube Goethe !

Le Stube Goethe – 17, avenue d’Iéna – 75016 Paris

Catégorie : Le Stube

Soyez le premier à laisser un commentaire

Les galettes du Stube sortent du four

Écrit par Le Stube, le 6 janvier 2016

Les premières galettes du Stube sortent du four. A la frangipane ou aux griottes, vous pourrez les déguster tout au long du mois de janvier. trois tailles vous sont proposées : 2/3 pers 11€, 4 pers 16€ et 6 pers 21€. Avec une pâte feuilletée exceptionnelle, elles raviront tous les amateurs de galettes. N’hésitez pas à commander pour être sur de trouver votre bonheur !

DSC04836DSC04842

Catégorie : Le Stube

Soyez le premier à laisser un commentaire