Une histoire d'amour franco-allemande & gourmande

ADRESSES

Le Stube Richelieu

31, rue de Richelieu 75001 PARIS

Accès :

Palais Royal Palais Royal Pyramides Pyramides

21 - 27 - 39 - 48 - 68 - 69 - 72 - 81 - 95

+ 33 (0)1 42 60 09 85

Lundi : 11h30-15h30

Mardi : 11h30 - 15h30

Mercredi : 11h30 - 15h30

Jeudi : 11h30 - 15h30

Vendredi : 11h30 - 15h30

Samedi : 11h30 - 19h00

FERME ACTUELLEMENT

Le Kiosque du Stube

Centre culturel Allemand
Goethe Institut 17, avenue Iéna 75016 PARIS

Accès :

Iéna Iéna

32 - 63 - 82

+33 (0)1 47 23 71 52

Lundi : 11h - 18h

Mardi : 11h - 18h

Mercredi : 11h - 18h

Jeudi : 11h - 18h

Vendredi : 11h - 16h

Samedi : 10h30-15h (sauf vacances scolaires)

FERME ACTUELLEMENT

Gros plan sur le carnaval de Düsseldorf !

Écrit par admin, le 15 février 2012

Le Stube vous conseille le carnaval de Düsseldorf ! (crédit photo : www.3viajesaldia.com)

Rio de Janeiro en Amérique du Sud, Venise en Italie, Nice et Dunkerque en France… Quand on pense carnaval, ces villes nous viennent à l’esprit. Et les villes allemandes ? Contre toute attente, elles ne sont pas en reste et loin s’en faut. Le Stube vous suggère un détour par Düsseldorf où la fête vaut vraiment le détour.

L’Allemagne n’est pas un pays carnavalesque : idée reçue ! Il est vrai qu’on y pense pas forcément de suite en matière de festivités d’avant Carême. Outre-Rhin, la tradition remonte pourtant à l’année 1200, même si elle demeure plus ancrée dans les régions catholiques que protestantes. Les festivités, qui battent actuellement leur plein, en surprendraient en tout cas plus d’un !

Cap sur la Rhénanie et Düsseldorf. Comme ses voisines de Cologne et Mayence, la ville donne le coup d’envoi de son carnaval à 11h11, le 11 novembre de l’année précédente. Certains l’expliquent par un défoulement des autochtones, occupés au  début du 18e siècle par les troupes de la Convention, puis celles de Napoléon. Rappelons qu’en Allemand, 11 se dit « elf », d’où l’occasion de railler (dans le désordre) la devise de la République « Liberté, Egalité, Fraternité ».

Réelle ou fictive, l’histoire importe peu aux joyeux drilles. Seule compte l’indescriptible ambiance régnant chaque année dans la ville, surtout dans la dernière semaine. Jugez plutôt : 300 soirées et bals costumés sont programmés. Le cortège qui défilera cette année le lundi 20 février (ultime journée appelée lundi des roses) impressionne lui aussi : 68 wagons, 78 groupes à pied, 40 tonnes de bonbons, le tout sur une distance de 6,5 km… Les enfants ne sont pas en reste. Depuis 2007, ils ont leur propre cortège !

Vous hésitez encore à faire un détour er à goûter à la « Cinquième Saison » rhénane…Voici qui pourrait faire pencher la balance… A la toute fin du carnaval, l’espace d’une journée, barrières et convention sociales soient abolies. Par exemple, certains patrons et employés inversent les rôles, ce qui offre quelques situations rocambolesques. D’autres, parmi les jeunes gens, se prêtent aux amours d’un jour. Ambiance garantie… ;-).

En savoir plus sur le programme du carnaval dans l’agenda du routard

Tchüss !

La Manschaft du Stube

Catégorie : Evénement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *