Une histoire d'amour franco-allemande & gourmande

ADRESSES

Le Stube Richelieu

31, rue de Richelieu 75001 PARIS

Accès :

Palais Royal Palais Royal Pyramides Pyramides

21 - 27 - 39 - 48 - 68 - 69 - 72 - 81 - 95

+ 33 (0)1 42 60 09 85

Mardi : 11h30 - 22h30

Mercredi : 11h30 - 22h30

Jeudi : 11h30 - 22h30

Vendredi : 11h30 - 22h30

Samedi : 11h30 - 22h30

Le Kiosque du Stube

Centre culturel Allemand
Goethe Institut 17, avenue Iéna 75016 PARIS

Accès :

Iéna Iéna

32 - 63 - 82

+33 (0)1 47 23 71 52

Lundi : 11h - 18h

Mardi : 11h - 18h

Mercredi : 11h - 18h

Jeudi : 11h - 18h

Vendredi : 11h - 16h

Samedi : 10h30-15h (sauf vacances scolaires)

L’histoire franco-allemande du Stube

Écrit par Le Stube, le 19 janvier 2017

Les Weber au Stube

A l’occasion de la journée franco-allemande 2017, découvrez la véritable histoire d’amour franco-allemande et gourmande du Stube. Sylvie Weber vous raconte l’histoire de sa famille.

De la Pâtisserie Viennoise au Stübli

Photo Mariage Claudine et Werner

Dans les années 50 déjà, le père et la mère de Sylvie œuvrent pour le rapprochement des deux pays. Werner Blum est allemand et vit avec ses parents pâtissiers dans une petite ville du Palatinat. Claudine est française et part faire un séjour en Allemagne chez sa correspondante. Celle-ci n’est autre que la cousine de Werner Blum. Claudine et Werner tombent éperdument amoureux, se marient en Allemagne et leur premier enfant, un petit garçon, nait en 1954. Mais à cette période, il n’est pas facile d’être un couple franco-allemand. Plutôt que de reprendre l’affaire familiale, les jeunes mariés décident de partir en France même si Werner ne parle pas un mot de français. A peine arrivés, ils ouvrent en 1956 la Pâtisserie Viennoise, première pâtisserie allemande à Paris dans le 17ème arrondissement. Au départ, ils se cantonnent à la pâtisserie française mais les clients leur réclament des spécialités sucrées d’outre-Rhin. Ils se lancent alors dans les pâtisseries allemandes et autrichiennes. Un succès qui ne se démentira plus. La petite Sylvie nait à Paris et vit avec ses parents et son frère au-dessus de la pâtisserie. Elle se destine à des études d’informatique mais la vie en décide autrement. Après le décès de son papa, elle intègre l’entreprise familiale pour prêter main forte à sa maman. La pâtisserie se développe avec un salon de thé à l’étage. A la carte, des gâteaux bien sûr mais quelques spécialités salées font également leur apparition.  La pâtisserie viennoise devient le Stübli.

Du Stübli au Stube

Originaire d’une famille de boulangers allemands, Gerhard Weber arrive en France en 1986 pour travailler au Stübli pendant 6 mois. Il rencontre Sylvie… et ne repart pas. Ils se marient, fondent une famille et reprennent ensemble les rênes du Stübli. En 1991, ils créent une boutique traiteur en face de la pâtisserie, sont présents sur les marchés de Noël en région parisienne et l’activité du Stübli augmente considérablement avec pas loin de 35 employés. Puis arrive le moment où un besoin de changement se fait sentir. Ils vendent alors le Stübli pour créer en 2010 le Stube, un concept de gastronomie franco-allemand plus novateur. La suite vous la connaissez… Gerhard, artiste inspiré, utilise son savoir-faire et sa connaissance des 2 pays pour vous proposer des créations gourmandes réunissant le meilleur des deux cultures comme ce Holländer Kirsch Schnitten dont nous avions parlé dans un précédent article.

Longue vie au Stube et longue vie à cette belle histoire d’amour franco-allemande et gourmande !

Petit rappel historique de la journée franco-allemande

Le 22 janvier 1963, Charles de Gaulle et Konrad Adenauer signent le traité de l’Elysée, symbole de la réconciliation et de l’amitié franco-allemande. Et depuis 2003, chaque année le 22 janvier se tient la journée franco-allemande. Celle-ci permet de découvrir la langue et la culture du pays voisin mais aussi d’informer les jeunes sur les programmes d’échanges, les possibilités d’études et d’emploi dans le pays partenaire.

Catégories : Historique / Le Stube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *