Une histoire d'amour franco-allemande & gourmande

ADRESSES

Le Stube Richelieu

31, rue de Richelieu 75001 PARIS

Accès :

Palais Royal Palais Royal Pyramides Pyramides

21 - 27 - 39 - 48 - 68 - 69 - 72 - 81 - 95

+ 33 (0)1 42 60 09 85

Mardi : 11h30 - 22h30

Mercredi : 11h30 - 22h30

Jeudi : 11h30 - 22h30

Vendredi : 11h30 - 22h30

Samedi : 11h30 - 22h30

Le Kiosque du Stube

Centre culturel Allemand
Goethe Institut 17, avenue Iéna 75016 PARIS

Accès :

Iéna Iéna

32 - 63 - 82

+33 (0)1 47 23 71 52

Lundi : 11h - 18h

Mardi : 11h - 18h

Mercredi : 11h - 18h

Jeudi : 11h - 18h

Vendredi : 11h - 16h

Samedi : 10h30-15h (sauf vacances scolaires)

Blog

Les 100 ans du Bauhaus

Écrit par Le Stube, le 17 avril 2019

avr18_bauhaus_vom-bauen-der-zukunft---100-jahre-bauhausneuevisionenfilmverleih_695-formatkey-jpg-w511

Le Bauhaus fête ses 100 ans cette année. A cette occasion, le Stube vous propose de découvrir ou de redécouvrir cette école d’art fondée par Walter Gropius en 1919 à Weimar.

Faire avancer la communauté par l’art en liant les différentes disciplines artistiques et artisanales, tel est le manifeste du Bauhaus lors de la création du mouvement. Après un déménagement en 1925 à Dessau et un nouveau déménagement en 1932 à Berlin, le mouvement Bauhaus s’est transformé en école d’architecture. Dans un contexte politique très lourd, Ludwig Mies van der Roye, chef de file du mouvement déclare la dissolution du Bauhaus. De nombreux artistes quittent alors le pays et le courant Bauhaus s’exporte dans le monde entier.

Architecture, Design, mais aussi objets du quotidien, le Bauhaus influence toujours le monde de l’art aujourd’hui. Parmi les manifestations et projets culturels pour célébrer les 100 ans du Bauhaus, on notera en Allemagne :

L’inauguration du Bauhaus Museum Weimar : celui-ci présente l’une des plus importantes collections Bauhaus avec 13 000 objets et documents

L’inauguration du Bauhaus Museum Dessau : ce musée regroupe la collection de la fondation Bauhaus Dessau sur plus de 2000m2

A Berlin, vous pourrez visitez l’exposition « Original Bauhaus » à la Berlinische Galerie.

Enfin, vous pourrez consulter le site Grand Tour der Moderne avec des parcours créés spécialement pour le centenaire du Bauhaus dans 100 lieux sélectionnés dans toute l’Allemagne.

Paris n’est pas en reste avec une soirée spéciale le jeudi 18 avril à 19h au Goethe-Institut Paris 17 avenue d’Iéna 75116 Paris.

Une soirée Cinéma « L’esprit Bauhaus » avec la présentation en avant-première du film documentaire « Die neue Zeit » qui sera diffusé cette année sur Arte et ZDF. Cette série télé sur le fondateur du mouvement, Walter Gropius, a été réalisée dans le cadre du cycle « Les 100ans du Bauhaus » en coopération avec ARTE et 100 jahre bauhaus.

Cette présentation aura lieu en présence du réalisateur Niels Bolbrinker et d’Andreas Brandis. Pour l’occasion, le kiosque du Stube Goethe sera exceptionnellement ouvert en soirée. Alors bis bald au Stube Goethe !

Catégorie : Non classé

Soyez le premier à laisser un commentaire

Les pains du Stube

Écrit par Le Stube, le 29 mars 2019

pains allemands du stube

Le pain est un sujet cher à Gerhard Weber, issu d’une famille de boulangers depuis 5 générations. Le chef du Stube, lui-même grand consommateur de pain, nous fait l’éloge de ces pains allemands si typiques que vous pouvez retrouver au Stube Richelieu.

La tradition du pain en Allemagne

Alors qu’en France, le pain est un accompagnement, en Allemagne, le pain est au centre de la table et du repas.

Pour le petit déjeuner, il existe dans les boulangeries allemandes une gamme très large de Brötchen. Ces petits pains croustillants à la mie tendre et aérée sont préparés avec des céréales, des farines complètes et parfois mêmes des noix ou des carottes.

Lorsque les enfants partent à l’école, ils emportent dans leur cartable leur précieuse Brotdose. A l’heure de la pause dans la matinée, ils ouvrent leur boite et savourent leur Butter Brot, tranches de pain de seigle tartinées de beurre (parfois agrémentées de charcuterie).

Il est désormais courant de déjeuner sur le pouce sur Allemagne. Vous trouverez une grande variété de Belegte Brötchen, sandwichs garnis de charcuterie, de fromages ou bien encore de crudités. Si vous craquez pour une Bratwurst, elle sera accompagnée d’un Kaisersemmel, petit pain rond coupé en deux à utiliser comme une pince pour attraper la saucisse.

A l’heure du diner, l’Abendbrot est une tradition. Sur la table, un pain complet, dense et noir, tranché finement. Il accompagne parfaitement jambons, saucisses à tartiner crudités, fromage frais et ciboulette, …

La tradition familiale du pain chez les Weber

Dès son plus jeune âge, Gerhard a appris à pétrir et à façonner la pâte, guidé par son père et les ouvriers de la boulangerie Weber. A 16 ans, il part en apprentissage chez un confrère pour obtenir son diplôme et découvrir d’autres techniques. Il apprend la pâtisserie pour compléter sa formation avant d’arriver en France au Stübli et d’y rencontrer Sylvie. Le pain est toujours omniprésent dans la maison des Weber. Et depuis 3 ou 4 ans, au Stube, Gerhard s’est remis à faire du pain. Il y eu d’abord le pain de mie pour le Stubenburger et le Hot Dog. Puis poussé par l’envie et la demande des clients, il s’est mis à faire régulièrement du pain noir. Il existe aujourd’hui une vraie clientèle pour ce pain car savez-vous ce que manque le plus aux allemands vivant en France ? Le pain noir, typiquement allemand !

Les pains allemands disponibles au Stube

Gerhard Weber vous propose au Stube Richelieu ses spécialités de pains allemands

Schwarzbrot

Composé d’un mélange de seigle, farine de seigle et farine de blé, ce pain noir est très dense. Sa longue cuisson à basse température lui donne un goût presque sucré, malté et caramélisé. Des tranches fines de ce pain noir accompagneront parfaitement toutes vos spécialités de charcuterie, préparations de fromage blanc (ciboulette, paprika) et poissons fumés.

Et pour le plus grand bonheur de notre clientèle, ce pain noir est disponible en permanence au Stube rue de Richelieu.

Graubrot

Composé de farine de seigle et de blé, ce pain gris est facile à accommoder. Ce n’est pas compliqué, il va avec tout : beurre, confiture, charcuterie, … Grâce au levain qui lui procure une légère acidité, il fera également des merveilles avec un plateau de fruits de mer et un vin blanc sec de Baden ou de Moselle (à consommer avec modération.

Hutzelbrot

Ce pain aux fruits, préparé à base de farine de seigle et de blé, est garni de fruits secs (figues, noisettes et raisins). Avec sa saveur légèrement sucrée, il accompagne parfaitement terrines de foie gras et plateaux de fromages. Mais il est également délicieux à l’heure du goûter simplement tartiné de beurre.

Le pain aux fruits et le pain gris sont disponibles au Stube Richelieu chaque semaine du jeudi au samedi. Il existe également d’autres variétés de pains qui reviennent régulièrement en boutique comme le pain aux graines de courges.

Tous les pains du Stube sont préparés sans conservateur. Ils se conserveront non tranchés et bien enfermés dans un sachet en plastique hermétique. Nos pains allemands sont proposés à la coupe au poids pour s’adapter à la consommation de chacun. Alors bis bald au Stube !

Catégorie : Spécialités allemandes

Soyez le premier à laisser un commentaire

Les gâteaux au pavot du Stube

Écrit par Le Stube, le 7 mars 2019

croissants fourrés au pavot

Nous avions évoqué au moment des fêtes deux spécialités au pavot du Stube : le roulé au pavot et le stollen au pavot. Mais il existe bien d’autres gâteaux au pavot, en provenance d’Europe centrale et bien présents dans les pâtisseries allemandes et autrichiennes.

Mohnbeugel

Gerhard Weber, le chef du Stube, a ressorti de son cahier de recettes cette pâtisserie austro-hongroise, qui se rapprocherait presque d’une viennoiserie. En effet, le Mohnbeugel, en forme de croissant, est préparé à partir d’une pâte très tendre sablée et briochée. La garniture se compose de pâte de pavot broyé, de miel, et est agrémentée de brisures de biscuits, d’œufs, de lait, de sucre et de raisins. La pâte est étalée, le pavot est dressé puis la pâte est enroulée. On lui donne alors la forme de petits croissants. Ces biscuits fourrés au pavot de la famille des gâteaux secs restent très moelleux après cuisson et se dégustent du bout des doigts. Difficile de s’arrêter après le premier même s’ils se conservent facilement plusieurs jours. Les Mohnbeugel sont vendus à la pièce et sont disponibles au Stube tous les jours jusqu’à Pâques.

Gâteaux au pavot et aux fruits

En alternance, vous trouverez dans la vitrine de notre boutique de la rue de Richelieu la tarte pavot-griottes et la tarte pavot-poires. Une combinaison très réussie de la suavité du pavot mêlée à la fraicheur du fruit. Garnie d’un streusel généreux, notre tarte pavot et fruits vous sera servie à la part mais vous pourrez également commander un gâteau entier à emporter (4/6 parts et 8/10 parts). Nos tartes au pavot et aux fruits sont présentes toute l’année à la carte du Stube.

Mohnkranz

La couronne au pavot du Stube est préparée à partir d’une pâte feuilletée briochée proche d’une pâte à croissant. Garnie de l’appareil au pavot, la pâte est délicatement roulée, savamment tressée puis présentée en couronne avant d’être enfournée. Après cuisson, Gerhard saupoudre légèrement cette couronne de sucre glace. A l’arrivée, un gâteau de fête peu sucré qui réjouira les petits et les grands. Ce gâteau, à la texture très gourmande, se déguste tranché au gouter et accompagné d’une tasse de café ou de thé.

Besoin d’idées pour Pâques ? Pensez à commander notre Mohnkranz au Stube ! Décorez-le de petits œufs colorés en son centre, ce gâteau de fête fera forte impression comme décoration sur votre table de fête. La Couronne au pavot du Stube (taille 8 parts) est à commander sur notre site internet au moins 48h à l’avance. Bis bald au Stube !

Catégorie : Spécialités allemandes

Soyez le premier à laisser un commentaire

Le Hareng à la carte du Stube

Écrit par Le Stube, le 15 février 2019

Herringsteller

Le filet de hareng est un grand classique de la cuisine en Allemagne du Nord et de manière plus globale dans toute la cuisine scandinave. Vous retrouvez bien entendu le hareng tout au long de l’année à la carte du Stube. Aujourd’hui, on vous en dit plus sur ce poisson qui gagne à être connu et reconnu.

L’histoire du hareng

Au Moyen Age, le hareng, salé et placé dans des tonneaux se conserve longtemps. Grâce à cette technique de conservation, dite du caquage, ce poisson permit aux populations d’échapper à la famine et fit la richesse des villes hanséatiques.

Le prince Otto von Bismarck aimait beaucoup le hareng. En 1871, un marchand de poissons de la Baltique lui envoya un tonneau de harengs préparés selon une recette de son invention et demanda l’autorisation de lui donner son nom. Bismarck accepta. La recette du hareng Bismarck était née.

Auguste Escoffier, lui, dans son guide culinaire nous donne la définition du Rollmops. Il s’agit d’un hareng mariné, roulé autour d’un cornichon et maintenu par un bâtonnet en bois. Différent du hareng Bismarck, mariné lui aussi, mais conservé à plat.

Le hareng et ses multiples préparations

Alors que le hareng ordinaire est pêché tout au long de l’année, le hareng nouveau (Majtes) lui est pêché au printemps.

Excellent pour la santé, le hareng est reconnu pour ses qualités nutritionnelles. Ce poisson gras, riche en oméga-3 et en vitamines, est une excellente source de protéines.

Frais, salé, fumé, mariné, le hareng se prête à toutes les préparations. Sandwich aux harengs marinés à croquer à toute heure du jour, accommodé en salade et même sur la table du petit déjeuner, quelques tranches de pain noir accompagneront parfaitement une belle assiette de harengs fumés.

Le hareng à la carte du Stube

Toute l’année, le hareng a une place de choix à la carte du Stube. Sur place, vous pourrez déguster différentes préparations de harengs. A l’assiette, découvrez notre Herringsteller composée de Herringsstip (harengs Bismarck marinés à la crème aigre avec des pomme fruits), de harengs Matjes, le tout accompagné de pommes de terre vapeur et d’une salade verte.

Mais le Herringsstip se savoure également sur le pouce accompagné d’un petit pain. Et régulièrement, vous retrouverez le hareng en suggestion de la semaine comme dans cette recette de tartare de bœuf et Matjes « Labskaus » accompagné de pommes vapeur et betterave. Tentés par nos recettes germaniques aux accents maritimes ? Alors bis bald au Stube…

Catégorie : Spécialités allemandes

Soyez le premier à laisser un commentaire

La Weisswurst à l’honneur au Stube

Écrit par Le Stube, le 23 janvier 2019

saucisse blanche chou rouge

Parmi toutes les saucisses allemandes, la saucisse blanche est l’une des plus célèbres dans le sud de l’Allemagne. Et le Stube a décidé de mettre la Weisswurst à l’honneur cette semaine.

Cette saucisse blanche, traduction littérale de l’allemand Weisswurst, est également dénommée Münchner Weisswurst. Comme son nom l’indique, cette spécialité allemande est effectivement originaire de Munich. Elle aurait été inventée en 1857 par le cuisinier Sepp Moser dans son auberge munichoise Zum ewigen Licht.

Cette saucisse que les français pourraient comparer à du boudin blanc est composée de viande de veau et de viande de porc, aromatisée avec des épices, de l’oignon, du persil et du citron.

Présentes à la carte de tous les Wirsthaus bavarois, les saucisses blanches font traditionnellement office de casse-croûte entre le petit-déjeuner et le déjeuner. Dans la plupart des établissements munichois, on ne vous servira pas de Weisswurst auprès les douze coups de midi.

Contrairement aux Bratwurst, les saucisses blanches sont pochées dans l’eau avant d’être présentées par paire dans une soupière en porcelaine remplie d’eau chaude.

Il existe deux techniques pour déguster les saucisses blanches.

Avec les doigts : vous coupez les deux extrémités de la saucisse blanche avant de sucer en aspirant le contenu par les côtés.

Avec des couverts : vous coupez la saucisse blanche en deux dans la longueur avant d’ôter la peau fine et de couper la saucisse en morceau.

Avec ou sans couvert, sachez que vous ne mangerez en aucun cas la peau de la saucisse blanche si vous ne voulez pas passer pour un touriste :)

La saucisse blanche est toujours agrémentée de moutarde douce (Süsser Senf), un condiment inventé par Johann Conrad Develey. La plupart du temps, un bretzel et une bière blanche ou blonde accompagneront votre plat de saucisses blanches.

Cette semaine, découvrez en suggestion la Weisswurst du Stube. Les saucisses blanches vous seront servies avec du chou rouge aux pommes et des Spätzle. Cette spécialité munichoise est disponible jusqu’à samedi au Stube Richelieu. Alors, bis bald au Stube !

Catégorie : Spécialités allemandes

Soyez le premier à laisser un commentaire

La recette des Marzipan Kartoffeln

Écrit par Le Stube, le 5 décembre 2018

pommes de terre en pâte d'amande

Marzipan Kartoffeln, le mariage tout en finesse du Marzipan et de la poudre de cacao brut. En Allemagne à l’occasion des fêtes de Noël et selon la tradition, la pâte d’amande fait son grand retour. Cette gourmandise riche et précieuse se déguste en bouchées à l’heure du café et ces boules de massepain en forme de pommes de terre sont faciles à réaliser. Voilà une douceur à confectionner en famille pour amuser les enfants. Gerhard Weber, le chef du Stube, vous propose aujourd’hui sa recette de Marzipan Kartoffeln.

La recette

500g de Marzipan qualité supérieure

200g de sucre glace

1 cuillère à soupe de miel

1 dé à coudre d’eau de vie de Kirsch ou d’eau de rose (sans alcool)

150g de cacao brut non sucré

Sur un plan de travail soigneusement nettoyé et séché, mélanger Marzipan, sucre glace, miel et eau de vie en malaxant avec la paume de main pour fraiser.

Envelopper la boule de pâte ainsi formée dans une double couche de film alimentaire.

Laisser reposer pendant une heure afin d’ôter le côté collant à la préparation.

Façonner des boulettes légèrement allongées de la taille d’une petite pomme de terre grenaille.

Rouler les boules obtenues dans une assiette remplie de cacao en poudre brut non sucré.

Déposer sur une grille pour ôter le surplus de cacao.

Disposer les Marzipan Kartoffeln dans une boite hermétique de type Tupperware sans trop les serrer et conserver à température ambiante

 Les Marzipan Kartoffeln sont disponibles au Stube jusqu’à Noël. Un cadeau gourmand à offrir ou à s’offrir et une décoration originale pour votre table de fête qui ravira les petits et les grands. Alors bis bald au Stube !

Catégorie : Spécialités allemandes

Soyez le premier à laisser un commentaire

Les cafés viennois : une tradition

Écrit par Le Stube, le 15 novembre 2018

Strudel aux pommes crème chantilly café viennois

Le café est à Vienne ce que le bistro est à Paris, une institution. Institution désormais inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

Le café arrive en Autriche avec les turcs à la fin du 17ème siècle. Les viennois apprécient cette nouvelle boisson et Vienne devient une ville de cafés. La culture des cafés viennois (die Wienerkaffeehauskultur) connait son apogée à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle. Le café joue à cette époque un rôle capital dans la vie sociale des viennois. On y croise des artistes, des peintres, des écrivains, des hommes d’affaires,… Dans le centre historique de Vienne, les plus connus sont le Café Central, le Café Landtmann ou encore le Café Hawelka pour n’en citer que certains. Café littéraire, café-concert, gâteau à la réputation mondiale, à chaque café sa spécialité. Mais café, journal et pâtisseries maison sont trois éléments incontournables de ces établissements où vous pouvez rester attablés aussi longtemps qu’il vous plaira pour lire, écrire, travailler ou échanger.

Ces cafés typiques de Vienne ont encore aujourd’hui leur charme d’origine. Il y règne une atmosphère élégante et chaleureuse à la fois. Le garçon de café (Herr Ober) est toujours là pour vous servir. Mais cette ambiance classique, parfois surannée, cohabite avec la modernité : le Wifi est disponible pour les clients qui veulent travailler sur place. Les habitués se mêlent aux touristes et viennent au Café tout au long de la journée entre amis, en famille ou pour un rendez-vous d’affaire. A la carte, une large sélection de cafés dont le célèbre «Mélange» mais aussi d’autres boissons chaudes et fraiches en fonction des saisons. Pour se restaurer, une carte proposant des mets sucrés et salés : brioches, croissants, gâteaux ainsi que des spécialités viennoises et des en-cas pour l’après concert.

Le Stube vous transporte de Paris à Vienne le temps d’une pause gourmande. Installez-vous confortablement au Stube pour y savourer une délicieuse tasse de café en dégustant l’une de nos spécialités autrichiennes.

Mets salés autrichiens à la carte du Stube

Wienerschnitzel : Escalope de veau panée, pommes de terre rôties et salade mêlée

Fleischstrudel : Roulé à la viande de bœuf, poitrine fumée et tomates servi avec riz blanc et haricots verts

Würstchen mit Senf : Saucisse Frankfurter, moutarde avec petit pain

Mets sucrés autrichiens à la carte du Stube

Apfeltrudel : Strudel aux pommes, raisins et cannelle

Linzertorte : Fin sablé aux noisettes et marmelade de framboise

Sachertorte du Stube : Fin biscuit au chocolat et aux épices garni de marmelade d’abricot et enrobé de chocolat noir

Tous nos gâteaux maison sont accompagnés de notre inimitable crème fouettée. Celle-ci est également servie avec les cafés et chocolat viennois tellement gourmands.

Alors, rendez-vous au Stube pour un moment riche en traditions… et en gourmandises. Bis bald!

Catégorie : Spécialités allemandes

Soyez le premier à laisser un commentaire

Festival du cinéma allemand à Paris

Écrit par Le Stube, le 3 octobre 2018

affiche-fdca-2018

Comme chaque année au mois d’octobre, le festival du cinéma allemand à Paris revient au cinéma l’Arlequin dans le 6ème arrondissement.

Le mercredi 3 octobre à l’occasion de l’ouverture du festival sera présenté « Mackie le surineur – Le film de quat’sous de Brecht » de Joachim A. Lang. Ensuite, au programme de cette 23ème édition, le meilleur du cinéma allemand sur grand écran. Une programmation riche et variée qui s’étalera sur une semaine du 3 au 9 octobre 2018.

Catégorie Cinéma d’aujourd’hui

Des films en avant-première et des rencontres avec les réalisateurs et les comédiens. Parmi la programmation, vous pourrez découvrir :

Vengeance à quatre mains, un thriller psychologique de Oliver Kienle

Tempelhof, aéroport central, un film documentaire de Karim Aïnouz

Gundermann, un biopic musical de Andreas Dresen

Catégorie Courts-métrages

Le festival du cinéma allemand propose une sélection courts-métrages 2018

Catégorie Séance spéciale

Présenté par le Goethe Institut, le renouveau des séries allemandes est à l’honneur cette année avec Babylon Berlin en présence de la comédienne principale Liv Lisa Fries.

Catégorie Ciné Concert

Pour clôturer le festival sera présenté le 9 octobre à 21h « Le violoniste de Florence » de Paul Czinner, un ciné-concert accompagné au piano par Neil Brand.

Il y aura également un film Prix du public pour lequel vous aurez la possibilité de voter.

Et cette année, le Stube est à l’honneur puisque les organisateurs du festival du cinéma allemand à Paris ont fait appel à nos services pour assurer la partie Traiteur lors du cocktail de la soirée d’ouverture le mercredi 3 octobre.

Le festival du cinéma allemand à Paris est organisé par le German Films Service + Marketing GmbH chargé de la promotion internationale du film allemand avec la collaboration du Goethe Institut Paris. Vous retrouverez tous les détails et toutes les informations pratiques concernant cette manifestation sur le site www.festivalcineallemand.com.

Rendez-vous dès le 3 octobre au cinéma l’Arlequin… et bis bald au Stube !

Catégorie : Evénement

Soyez le premier à laisser un commentaire

Les musées autour du Stube Goethe

Écrit par Le Stube, le 14 septembre 2018

AFFICHE LE STUBE GOETHE

Grâce au Stube Goethe, vous pouvez allier culture et gastronomie dans le 16ème arrondissement de Paris. Vous connaissez l’histoire du kiosque du Stube qui accueille élèves, professeurs et visiteurs du Goethe Institut avenue d’Iéna à Paris. Mais savez-vous qu’il existe au moins 5 musées à proximité immédiate du Stube Goethe ? Voilà de quoi en faire votre cantine après une visite culturelle !

Musée national des arts asiatiques – Guimet 

Le plus grand musée d’Europe consacré aux arts asiatiques dans un bâtiment du 19eme siècle rénové de manière contemporaine.

Palais Galliera 

Le musée de la mode de la ville de Paris avec des expositions mettant en scène les collections du musée. En travaux actuellement, réouverture prévue fin 2019.

Palais de Tokyo

Ce bâtiment des années 30 abrite deux musées. Dans l’aile ouest, un centre de création et d’art contemporain. Dans l’aile est, le musée d’art moderne de la ville de Paris (lien) consacré à l’art moderne et contemporain des XXème et XXIème siècles.

Musée Yves Saint Laurent Paris

Ouvert en 2017, ce musée installé dans la maison de couture du créateur expose son œuvre sous forme de rétrospectives et d’expositions temporaires.

Après la visite de l’un de ces musées, offrez-vous une pause gourmande au kiosque du Stube à l’intérieur du Goethe Institut où vous pourrez déguster nos spécialités germaniques à emporter ou sur place. Dans le hall d’entrée du Goethe Institut, vous trouverez un espace convivial de restauration rapide et en cette fin d’été, vous pourrez profiter de la cour ombragée, bien au calme. Notre kiosque vous propose une carte de spécialités allemandes, reprenant les classiques du Stube Richelieu avec des plats salés, sucrés et des formules à prix doux.

A l’heure du déjeuner, des plats Imbiss et gourmands tels la célèbre Currywurst, les Frikadellen mais aussi la choucroute, le strudel à la viande ou le Koulibiac. Chaque semaine, de nouvelles suggestions vous sont proposées sans oublier les sandwichs chauds, tartes salées, soupes, salades et bien sûr les bretzels tout frais !

A l’heure du goûter, vous fondrez pour nos spécialités de desserts et gâteaux maison allemands et autrichiens comme l’incontournable Forêt Noire, la Sachertorte, le gâteau au fromage blanc, l’Apfelstrudel, les tartes aux fruits de saison et streusel, la Linzertorte ou bien encore le gâteau au pavot. Vous accompagnerez votre part de gâteau d’une boisson chaude ou fraiche en fonction de la saison. Vous pourrez également repartir avec nos gâteaux entiers sur commande.

Le kiosque du Stube est ouvert du lundi au jeudi de 11h à 18h, le vendredi de 11h à 16h et le samedi de 10h30 à 15h (sauf pendant les vacances scolaires). Il peut également être ouvert en nocturne en fonction de la programmation culturelle du Goethe Institut. Bis bald au Stube Goethe !

Le Stube Goethe – 17, avenue d’Iéna – 75016 Paris

Catégorie : Le Stube

Soyez le premier à laisser un commentaire